Winflex dialogue via les terminaux d'atelier ...

 

 

 

WinFlex IA est le module clients/serveur d'Informatisation de l'Atelier.

 

WinFlex IA est le module clients/serveur d'Informatisation de l'Atelier.

 

WinFlex IA, gère le dialogue entre le serveur de la GPAO et l'ensemble des terminaux d'atelier, aussi divers soient-ils, et y compris les terminaux portables type PDA à lecture optique. Ces terminaux proposent à l'utilisateur une série de menus au moyen desquels il reçoit des consignes pertinentes et trace ses activités en temps réel.

 

Philosophie du système

Les concepts mis en œuvre dans WinFlex IA poursuivent plusieurs objectifs :

1.      saisir en temps réel des informations liées aux évènements en atelier ;

2.      localiser les produits et les matières présents dans l'entreprise ;

3.      gérer finement la traçabilité des produits fabriqués ;

4.      suivre en permanence la production.

 

En particulier, il est essentiel d'identifier tous les lots de produits et de matières (par codes à barres, RFID, ...).

 

Un lot est identifié diversement selon les cas :

  • Pour une matière, il peut s'agir du lot fournisseur précisé sur l'étiquette (Galia ou autre), ou simplement de la référence fournisseur combinée à la date et à l'heure de réception ;
  • Pour un produit fabriqué, une étiquette peut être attachée au contenant de stockage (bac, boîte, palette, ...) avec un code constitué d'un préfixe (type du produit) suivi d'une série de chiffres, permettant une identification unique basée sur la date et l'heure de la fabrication.

Il est évident que les procédures déployées via les terminaux d'atelier s'appuient sur l'usage des identifiants de lots, articles, emplacements de production, adresses de stockage, ...

           

Les déclarations d'utilisation des lots de composants permettent de construire au fil des étapes de la fabrication les liens de traçabilité permettant une remontée du produit fini jusqu'aux lots de matières premières et inversement de redescendre du lot matière vers le ou les produits intermédiaires et finis.

 

De même, la déclaration des quantités produites, adossée à la fiche technique du produit, détermine automatiquement les consommations des composants et mouvemente les stocks en conséquence.

 

Les opérations ponctuelles comme l'inventaire sont elles aussi facilitées par l'usage des Codes à Barres.

 

Lors de leurs créations, les étiquettes codes à barres (lots matières et fiches suiveuses produits) sont en statut actif et alimentent les bases d'informations des PCP (PDA industriel).

 

Ces étiquettes sont progressivement désactivées lors des opérations de déclarations de réapprovisionnement ou de clôture dans les procédures de saisies de la fabrication.

 

Elles sont désactivées également lors des opérations de Tri des procédures qualité. 

 

Chaque étiquette désactivée fait l'objet d'un envoi vers les PCP de façon à interdire leur utilisation. 

 

 

 

Gestion des Identifiants d'origine Externe ou Interne à l'entreprise.

 

Identifiants Externes :

 

WinFlex IA intègre une lecture automatisée des champs de l'étiquette Galia (industries mécanique, automobile) par une reconnaissance du code lu (code code 39 ou EAN 128).

 

WinFlex IA permet de définir une règle standard pour chaque champ utile en traçabilité.

En outre, pour chaque champ, une règle particulière peut être ajoutée pour chaque fournisseur.

 

Identifiants Internes :

 

WinFlex IA comporte une procédure de définition de la structure des codes internes à l'entreprise.

Les codes à barres peuvent, par exemple, se structurer de la façon suivante :

 

•         un caractère ‘@' de reconnaissance du code barre interne de l'entreprise.

•         1 à 3 caractères de reconnaissance du type lu (exemple : ‘MAC' pour machine, ‘OUT' pour outil, ‘MAT' pour matière, etc.)

•         un caractère de séparation code type et valeur origine : ‘;‘.

•         la valeur du code d'origine (exemple : code machine WinFlex).

•         un caractère de séparation code valeur origine et son (ses) complément(s) : ‘;'

            (le complément serait par exemple le numéro d'exemplaire d'un outil).

 

Ainsi construit chaque code lu permet le déclenchement automatique d'une procédure liée à son type et de tous les contrôles qui vont avec.

 

De plus, une telle construction évite dans la plupart des cas la lecture dans un fichier le référençant, en établissant instantanément sa validité.

 

 

 

Architecture serveur - clients

 

  • Serveur : c'est un poste du réseau dédié à la connexion avec la base de données.

 

  • Client : PC fixe, portable ou terminal portable on line/off line de fonctionnement typique d'une station de travail sous MS Windows, doté de ses propres capacités de stockage permettant un fonctionnement équivalent à un PC classique.

 

Le serveur d'application

Principe de fonctionnement

 

  • La connexion à ce serveur est toujours à l'initiative du terminal « client ».

 

  • Il n'y a pas de notion de file d'attente, l'ensemble des sollicitations simultanées de plusieurs terminaux « client » se règle par la création pour chacune d'une « instance » d'exécution qui se détruit après aboutissement. Cette procédure est pleinement mise en œuvre par les composants techniques issus de l'OS et par les fonctionnalités Winflex IA.

 

Module de données « client »

 

Le module de données « client » gère le service « d'accès aux données communes à l'ensemble des postes du réseau ».

           

            Comme pour le service « serveur d'application » ce programme  fonctionne en tâche de fond de l'OS Windows et est constitué à la fois de composants techniques et applicatifs.

           

Ø     En automatique à espace de temps paramétré :

            Selon un temps mémorisé dans les paramètres généraux, ce module effectuera une requête d'interrogation à l'un des serveurs d'application : « Y a-t-il un groupe d'informations à importer ? »

   

Ø     Provoqué sur sollicitation d'un des programmes de collecte en atelier :

            Lorsqu'une procédure de saisie d'informations est complète, le programme génère un enregistrement de données qui est mémorisé dans un collecteur d'envoi du terminal pour ensuite être dirigé vers le module de données.  

 

Flux des informations

 

Base d'informations source

 

  • La base principale, source des informations en référence des procédures de collecte en atelier, est celle du logiciel de GPAO.

 

  • Le référentiel technique est à la base des contrôles de validité des codes saisis.

 

  • Les ordres de fabrication et de sous-traitance sont également communiqués aux terminaux de collecte de façon à bénéficier d'une saisie « intelligente » à l'instant de l'évènement.

 

Transmission aux terminaux d'atelier

 

•         La base d'information source de l'ERP est transmise régulièrement au système WinFlex IA (& terminaux), pour prévenir tout déphasage entre les deux systèmes qui résulterait d'incidents techniques exceptionnels.

 

•         A chaque événement traité (provenant d'une collecte par terminal atelier ou saisi directement sur un des postes du réseau)WinFlex IA génère un fichier de mise à jour contenant les informations réactualisées et déposées dans un répertoire spécifique d'envoi, consulté régulièrement par les terminaux d'atelier.

 

•         Le transfert est pris en charge par les modules techniques du serveur d'application et le module de données « client » de chaque terminal atelier.

 

Gestion des importations sur terminal atelier

 

            Les informations reçues sont stockées sous forme de fichiers de données en mémoire vive et sur un support mémoire non volatile inséré en carte mémoire additionnelle extractible.

 

            La détection d'une nouvelle version d'information est effectuée automatiquement par les procédures de collecte qui procéderont à leur mise à jour en mémoire vive.

 

Génération et transmission des messages « évènements »

            Une procédure de collecte menée jusqu'à son aboutissement débouche sur la mise en forme d'un message stocké en fichier sur la mémoire additionnelle de chaque appareil (terminal) et simultanément transmis au module de données qui prend en charge l'opération d'envoi à l'un des serveurs d'application présent sur le réseau.

 

            Une première série de contrôles concomitants peut être effectuée sur le terminal. Le premier contrôle est celui lié aux dépassements d'un seuil de tentatives de connexions non abouties, d'autres concernant éventuellement les données par elles-mêmes.

           

            En cas de problème matériel sur le terminal lui-même, il sera toujours possible de récupérer l'ensemble des informations non transmises par extraction de la carte mémoire de stockage non volatile.

 

 

Réception des évènements

 

Le serveur d'application adressé par le terminal portable reçoit les informations transmises et envoie les données au module d'enregistrement des messages.

 

Une deuxième série de contrôle est effectuée, à la fois sur la qualité des données transmises, ainsi que sur la cohérence des données collectées.

           

Pour chaque type de problème répertorié, un mail d'alerte à destination de l'un au moins des responsables concernés est envoyé automatiquement.

 

Parallèlement à ces opérations de contrôle et de validation le module d'enregistrement des données procède à la mise à jour des bases de données applicatives :

 

o       WinFlex, en effectuant la mise à jour directe dans la base de données.

 

o       L'ERP, par la fabrication d'un fichier « événement » déposé dans son répertoire d'importation.

 

o       La gestion commerciale, par la fabrication d'un fichier « événement » déposé dans son répertoire d'importation.

                       

La mécanique présentée dans la vue « Schéma flux des informations » décrit un cycle fermé de circulation d'informations qui garantit l'intégrité des données.

 

Chaque envoi d'un message par un terminal aboutit en fin de cycle à l'arrosage de l'ensemble des terminaux après toutes les mises à jour faites dans les bases de données applicatives (WinFlexErp Gestion Commerciale, ....).

 

Chaque terminal est rechargé des données impactées par l'action d'un autre, de sorte qu'aucun appareil n'est véritablement dédié à un type de collecte ou à un secteur d'action, ce qui offre une grande souplesse d'utilisation.

 

Procédures Serveur
Le suivi de la production (suite)

Le diagramme de suivi d'atelier

Sélection en global de l'entreprise ou par secteur de production.

 

Représentation graphique des tâches :

ü      en date planning

ü      en date au plus tard

ü      en situation instantanée

ü       

Couleurs différenciées selon le constat :

§         dans les délais, en retard, en retard relatif, en cours

 

Matérialisation des reculs possibles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Procédures Serveur

Le suivi de la production (suite)

Le diagramme de suivi d'atelier (suite)

 

 

Incrustation d'indicateurs de disponibilité des composants

 

Tableau d'affichage des rubriques appartenant à chaque opération.

§         Contenu et classement positionnés en paramètres   

 

Gestion des engagements (annonces de l'action à l'avance)

 

Etc ...

 

 

 

PCP « PDA industriels »


un appareil fiable parmi d'autres possibles

 

 

 

La plateforme et le système de fichiers sont développés à l'aide des meilleurs ateliers de génie logiciel :

û       Delphi© : pour le serveur -

û       Visual studio© : pour les terminaux PCP (PDA industriels) -

 

WinFlex IA© peut s'utiliser avec la plupart des systèmes de gestion de base de données du marché. D'excellentes performances sont constatées avec le SGBD MySql©.

 

 

 

 

Les plateformes conseillées sont Windows XP Pro©, Windows 2000 server et 2003 server